français

“Le Cap des affranchis”, une romance un peu différente

Le livre reste inondé de ce soleil, de cette luminosité de l’hémisphère sud que David Farmer sait si bien narrer. Quand il décrit des cadres, des soirées, des atmosphères, des humeurs, on se croit sur telle plage, dans telle crique, avec telle vue d’un ciel étoilé devant soi. On hume les effluves exotiques, on goûte les plats épicés, on sent les embruns iodés faire cristalliser une croûte de sel sur sa peau… C’est ça, d’ailleurs, la magie des mots, et l’auteur en est un amoureux inconditionnel

Toute ma critique sur

http://livresgay.fr/le-cap-des-affranchis-par-parisdude

“Kerguelen” – un polar (et plus) intrigant

J’ai beaucoup aimé ce livre, par son côté quasi british. Pas de grandiloquences, pas de froufrous inutiles, pas de pompe et trompettes. Juste un récit très bien construit avec des personnages fort attachants. Il y en a en plus pour tous les goûts littéraires : pour les amis du polar ; pour ceux qui aiment les romances au long souffle et au rythme lent ; pour ceux qui adorent une petite pincée de surnaturel ; et enfin, pour ceux qui aiment découvrir des histoires d’antan, de fouiller dans les mémoires familiales, régionales, nationales et les souvenirs des maisons.

Toute ma fiche de lecture sur

http://livresgay.fr/kerguelen-par-parisdude

Le N°3 de “Secrets and Scrabble” de mon amie Josh!

J’ai adoré ce livre, du début à la fin. Je pouvais sentir Josh Lanyon prendre un plaisir fou à chaque minute d’écriture, de la mise en place de l’intrigue en passant par l’introduction des rebondissements jusqu’aux remarques ironiques ou spirituelles qu’elle met dans la bouche de ses personnages et aux angoisses d’Ellery à propos de son engouement non partagé pour le chef de police.

Le tome 3 de “Secrets and Scrabble” discuté sur

http://livresgay.fr/mystery-at-the-masquerade-de-parisdude

À la recherche de soi-même – “Tuer le bon gay”

C’est un véritable roadtrip littéraire où je n’ai pas avalé tellement de road, mais évolué d’étape en étape, de rencontre fortuite en rencontre recherchée, certaines loufoques, certaines presque tristes. Le style d’écriture est entraînant, clair et direct, les dialogues sont ciselés, mais flairent bon la vraie vie, le tout saupoudré d’une saine dose d’humour et d’autodérision de la part du narrateur. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde, et je n’ai pas réussi à deviner, d’une page à l’autre, ce qui m’y attendrait.

“Tuer le bon gay” d’Étienne Bompais-Pham sur livresgay:

http://livresgay.fr/tuer-le-bon-gay-de-parisdude

Très belle romance: “Un été inoubliable”

Axel vit dans un petit village touristique au bord du lac Léman. C’est un jeune garçon de seize ans un peu réservé, un peu mal assuré, un peu rêveur, comme écrasé par l’énormité de la vie et du futur. Il est mal dans sa peau à cause de ses quelques rondeurs et à cause de son désintérêt pour le foot, les voitures, le sport, qui font de lui un ado à part. Pas vraiment détesté et harcelé; pas vraiment populaire non plus. Ce qu’il aime faire avant tout, c’est dessiner.

La suite de ma fiche de lecture (enthousiaste) sur

http://livresgay.fr/un-ete-inoubliable-de-parisdude

Ne ratez pas la saison 2 des “Histoires Pédées”

Mise à part la très belle surprise d’avoir une BD parmi ces quatre ouvrages (d’un dessinateur dont le coup de plume ne m’a pas laissé indifférent, sans jeu de mot aucun, s’entend), cette saison 2 s’est révélée plus « littéraire », non pas dans un sens « plus qualitatif » car la qualité était bel et bien au rendez-vous pour la saison 1, mais dans le sens « plus imagée », « plus profonde dans l’exploration des caractères des protagonistes ». Elle était néanmoins toujours aussi divertissante…

Tout mon compte-rendu de cette saison 2 sur

http://livresgay.fr/histoires-pedees-saison-2-de-parisdude

“Volte-face” – un réveil F/F

Je l’avoue tout de suite, j’avais quelques réticences à lire ce roman. Non pas à cause du sujet que l’on subodore quand on lit le résumé – la maltraitance d’une femme – ni parce que ce n’est pas une histoire M/M mais F/F. Je ne suis pas sectaire pour un centime, j’ai déjà lu des romans F/F avec beaucoup de plaisir, et la tristesse et le sérieux supposés d’un sujet ne me découragent pas non plus. La raison est des plus idiotes : la faute de syntaxe dans la deuxième phrase du résumé. Eh oui, je suis comme ça, et j’assume. J’avais donc surtout peur de me retrouver avec un texte mal fagoté. Je m’en excuse auprès de l’auteure car… ma surprise fut aussi totale que positive.

Tout mon compte-rendu sur cette bonne surprise sur

http://livresgay.fr/volte-face-de-parisdude

“Bonjiour Miéssieur” – à la découverte de l’Inde

C’est très bien écrit, pour commencer – bon, si un prof de français m’avait fourni trois fautes par phrases et des clichés à tire-larigot, j’aurais été déçu, je l’avoue. Mais à côté de l’écriture impeccable, c’est aussi le style qui m’a beaucoup plu, tantôt désinvolte, tantôt poétique, toujours sans concession ni pour l’auteur lui-même ni pour les autres, mais jamais fadasse ou attendu.

Toute ma critique sur

http://livresgay.fr/bonjiour-miessieur-un-prof-en-inde-de-parisdude