“Deux enfances” en demi-teintes…

D’accord, Deux enfances est bien écrit – je ne m’attendais pas à moins de la part de cet auteur, très jeune, lui aussi –, c’est entraînant, et ça m’a également rendu curieux d’en savoir plus sur le « cas » (désolé pour ce vilain mot) Marie-Noëlle Drouet, mais surtout de lire par moi-même les écrits de cette écrivaine (je rejoins Stéphan Sanchez, un retirage de ses livres seraient, en effet, une excellente idée). Mais il y a un « mais », cette fois…

Découvrez toute ma critique sur

http://livresgay.fr/deux-enfances-de-parisdude

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.